25
Mar, Sep
3 Nouveaux articles

Christel Sassou Nguesso montre les dents et sort les griffes

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

On le croyait dénué de rhétorique, inhibé, intériorisé. Kiki, vient de sortir de ses gongs. Des plumes vont voler dans la basse-cour. 

Les chiens ne font pas des chats. Les enfants ressemblent à leurs parents. L’ancien patron de l’aval pétrolier de la SNPC, Denis Christel Sassou Nguesso, tente de le faire raviver aux camarades membres du PCT qui semblent perdre la mémoire, atteints sans doute de la maladie d’Alzheimer.

« Kiki le pétrolier  » est bien le fils de son père. Il est fait du même bois que son cruel, incompétent, dictateur, assassin et kleptomane de père Denis Sassou Nguesso. C’est le même sang qui coule dans ses veines. Les mêmes reflexes et les mêmes aptitudes aussi. Rien n’est entrepris par le fils sans l’aval du père. 

Denis Christel Sassou Nguesso manie avec dextérité le bâton et la carotte, à l’instar de son pater. La région martyre du Pool en est la parfaite et éclatante illustration. La région d’origine d’André Grenard Matsoua, Mabiala ma Nganga, Bouéta Mbongo, Mama Ngounga, Abbé Fulbert Youlou, Monseigneur Roch Auguste Nkounkou, Cardinal Emile Biayenda est leur terrain de jeu de prédilection.

Après les bombardements par les hélicoptères de combat et les blindés par le père Sassou, place à la distribution à Kinkala par la mère Antoinette du riz, des biscuits vitaminés, des litres d’huile et des cachets de paracétamol et autres médicaments par « Kiki » le voleur comme l’ont surnommé les populations du Congo-Brazzaville qui ne manquent pas d’humour. C’est du pur cynisme et de la fausse générosité.

Tel père, tel fiston

Le khalife d’Oyo, Denis Sassou Nguesso qui veut assurer ses arrières, laisse libre cours à son fils de battre campagne par le biais de son association « Perspective d’avenir  ». Denis Sassou Nguesso estime que son fils Christel a le cuir bien tanné et qu’il est bien capé pour le job qui lui garantirait l’impunité. L’enfant de mama Mouébara a chuchoté à l’oreille de Christel : « Président, tu seras mon fils ». Denis Sassou Nguesso a guidé ses premiers pas en lui mettant les pieds à l’étrier. Directeur de l’aval pétrolier de la SNPC pour se constituer un trésor de guerre, membre du comité central du PCT, membre du bureau politique du PCT et député d’Oyo, le village natal de Denis Sassou Nguesso. Pour le moins, c’est une préparation à l’exercice de la fonction suprême.

L’aveu 

C’est à ce titre que Kiki, le pétrolier, sort les griffes, exhibe les crocs et menace tous les contrevenants du PCT, ce parti « voyou », dixit Jean-Claude Béri. Bon sang ne saurait mentir. Gare à tous ceux qui se mettront en travers de sa route. Christel Sassou Nguesso est prêt à sévir. Jean Dominique Okemba, Jean-François Ndéngué, Jean-Jacques Bouya, Edgar Nguesso, Gilbert Ondongo, Gabriel Ondongo, Pierre Ngolo sont avertis. Quant à Isidore Mvouba, Claude Alphonse Nsilou, Bernard Tchibambelela, Hello Mampouya, Manoukou Kouba, Louis Bakabadio, général Prosper Nkonta Mokono, général René Boukaka, colonel Nguinou, Adelaïde Mouhani, Rosalie Matondo etc ils n’ont pas voix au chapitre. Ils compte pour une quantité négligeable. Leur avis ne compte pas. Leur rôle est bien clair comme l’eau de source : accompagner le pouvoir du clan Sassou. « Ma personne comprendra que l’opposition Congolaise parle de la dynastie mais jamais je ne pourrai admettre les mêmes propos émanant des membres du PCT, un parti politique qui n’a jamais gagné une élection et n’a des élus que grâce à mon père. » (zenga-mambu.com, 16 juillet 2018). « Pan sur le bec, » écrirait Le Canard enchaîné. Le subconscient de Christel Sassou a parlé. Le PCT , la formation politique que dirige son père, n’a jamais remporté d’élection libre, régulière et transparente. C’est l’aveu du fils. La vérité sort de la bouche des enfants bouffons.

Très fâché 

Agacé, Christel Sassou, se saisissant de la brosse à reluire, poursuit : « Quel gage devrais-je encore mettre sur leur table après avoir garanti l’exemption des poursuites judiciaires à leur égard pour le saccage du trésor et la spoliation des sommes thésaurisées pour les générations futures ? ». Les camarades membres du PCT qui le traitent de Kiki le « zaïrois  » n’ont qu’à bien se tenir. Christel Sassou se réserve le droit de distribuer quelques horions aux récalcitrants.

Pendant que Christel Sassou Nguesso, à travers sa tournée à l’intérieur du Congo-Brazzaville, trace son sillon avec la bénédiction de son père, Modeste Boukadia, Maurice Massengo Tiassé et Jean-Claude Mayima Mbemba s’écharpent et s’offrent en spectacle sur le net, n’hésitant pas à se balancer des boules puantes. Pathétique.

Benjamin BILOMBOT BITADYS

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS