25
Mar, Sep
3 Nouveaux articles

Melane Nkounkolo sur la terre de ses ancêtres

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Dès le 26 septembre, Melane Nkounkolo, née à Velbert (district de Düsseldorf) en Allemagne, sera en séjour au Congo. De ce pays, elle a gardé les souvenirs restreints de son unique visite quand elle avait 3 ans.

Paris le 04 septembre 2018

Bulletin art

La chanteuse congolaise, née et installée en Allemagne depuis déjà trois décennies, heureuse d’aller retrouver la terre de ses ancêtres

« Quand on a passé 30 ans de sa vie loin de son pays, la seule connexion avec celui-ci demeure par le biais de la culture », clame Melane Nkounkolo. Intarissable sur la séquence de sa petite enfance en Allemagne, elle se souvient qu’elle a grandi dans un petit village allemand avec sa famille. Ils étaient les seuls Noirs. « Consciente de la différence de ma peau, je cherchais mon identité dans un pays où je n’avais aucune connaissance de mes origines », confie-t-elle.

« Bien longtemps après, en aménageant dans les grandes villes, j’ai commencé à rencontrer les compatriotes des deux Congo. Au lieu de m’encourager à parler lingala, ils étaient souvent très durs avec moi. J’ai persisté à apprendre cette langue par mes propres canaux. Car, estime-t-elle, j’avais vite compris que la langue, c’est la valeur de la culture ».

Elle avait compris que l’art culinaire allait aussi avec la culture.  « Il m’arrivait également de cuisiner africain, histoire d’apprécier les valeurs de ce continent », dresse fièrement la Congolaise, égarée dans les péripéties de la recherche de son attachement de la culture de ses parents jusqu’à devenir artiste en composant et en chantant en lingala.

Son activisme culturel sur les plates-formes musicales de « YouTube », lui a permis de tracer sa route en signant un premier album en collaboration avec un groupe de jazz allemand Three Fall. Ensemble, il y a un an, ils ont sorti un album de 14 titres intitulé « Four », littéralement « Quatre » en anglais. Dans cet album, elle avait incorporé deux œuvres chantées en lingala. Il s’agit du N°4, « Tata na lola », et du N°7, « Moto Pamba ».  

Dès le 26 septembre, Melane Nkounkolo, née à Velbert (district de Düsseldorf) en Allemagne, sera en séjour au Congo. De ce pays, elle a gardé les souvenirs restreints de son unique visite quand elle avait 3 ans. Aujourd’hui âgée de 30 ans, elle se dit émue à l’idée de revenir au Congo où elle a hâte, en premier lieu, d’aller s’incliner sur la tombe de son père décédé à Brazzaville en 2010 alors qu’il y passait ses vacances.

 

Marie Alfred Ngoma