18
Lun, Nov
2 Nouveaux articles

Le Condo de luxe de la famille Sassou dans la Trump Tower Building

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Aux USA, en France, en Italie, en Angleterre, au Portugal, au Brésil ou au Canada, on ne parle que de ça, de l’appartement 32G de Claudia Sassou au Trump International Hôtel and Tower,où Lauren Lemboumba, fille de Claudia Sassou et petite fille du dictateur congolais, aurait pris ses quartiers.

L’affaire fait grand bruit et les choux gras de la presse internationale. Elle suscite indignation et consternation. C’est un scandale révélé par l’ONG britannique dont on connait le sérieux et le professionnalisme, faisant état des malversations qui auraient permis à Claudia Sassou Nguesso, via des sociétés écrans et des montages fastidieux, d’acquérir un appart à New-York dans la très chic et célébrissime tour, la ‘’Trump International Hôtel and Tower‘, pour un montant de 7,1 millions de dollars US. Une vraie folie! Une adresse tellement prestigieuse et tellement coûteuse que des grandes fortunes de ce monde rechignent à faire la dépense pour un simple pied-à-terre. Oui, même des milliardaires qui gagnent honnêtement leur vie n’osent y pointer le bout de leur nez. Pour autant, ceci n’aurait pas fait tiquer les membres du clan Sassou, pour qui, l’argent du Congo, c’est le leur, et ils ne se refusent rien.  Plus c’est dans la démesure, plus c’est bon pour leur notoriété, comme s’ils voulaient rivaliser avec les grands de ce monde ou faire payer aux Congolais leur aversion à l’égard d’un régime qu’ils ont vomi depuis des années, mais qui se maintient par la force des armes.

Aux USA, en France, en Italie, en Angleterre, au Portugal, au Brésil ou au Canada, on ne parle que de ça, de l’appartement 32G de Claudia Sassou au Trump International Hôtel and Tower,où Lauren Lemboumba, fille de Claudia Sassou et petite fille du dictateur congolais, aurait pris ses quartiers depuis des mois. Elle y mènerait un train de vie qui n’aurait rien à envier aux stars américaines.  Une vie de diva, avec des photos à l’appui, d’une Lauren Lemboumba au balcon de l’appart, ou flânant dans les rues de New-York avec des sacs, des bijoux et des habits de luxe. Pendant ce temps, privés de bourse, les étudiants congolais de son âge envoyés à l’étranger (Cuba, Russie, Maroc, Sénégal etc..) réclament le paiement de plusieurs mois d’arriérés de bourse. Les Salaires et les pensions cumulent des mois de retard et les hôpitaux manquent de tout. Un état que son grand père a conduit à la faillite.

Pour éteindre le feu allumé par l’ONG britannique, Sassou a mobilisé sa grosse armada. Dans les médias d’Etat Sassou ou dans la Pravda locale, c’est motus bouche cousue, on ne pipe un mot. La consigne est claire. Et pour faire diversion, on s’est fendu d’un simple démenti, qualifiant ce scandale de pures allégations mensongères. On a même sorti les griots de service, dont Thierry Moungalla, le griot en chef, l’homme qui débite des mensonges à la vitesse d’un supersonique qui, avec un sacré culot, ose mettre en doute la crédibilité de l’ONG britannique.

Pauvre Moungalla ! Depuis l’affaire des enfants morts sous la torture dans la prison de Chacona au cours de laquelle il s’est couvert de ridicule, il semble ignorer qu’il a perdu le peu de crédibilité que d’aucuns lui accordaient encore. Dur métier !

La réalité est que Global Witness qui a révélé le Bien mal acquis de Claudia Sassou Nguesso à New york dans la Trump tower n'est pas une association bidon ou un petit moziki corrompu, comme il en existe sur la place, à la solde des Sassou et des Nguesso. Global Witness est une ONG qui a pignon sur rue, connue et reconnue comme telle pour son sérieux. Autant vous le dire, sa réputation n'est plus à démontrer. N’en déplaise à Sassou et ses ouailles qui crient au complot et voient le diable partout.

Les personnes normales vous diront, y compris les médecins, qu’il faut être complètement déglingué pour aller s’acheter un condo de luxe dans la Trump tower, et en même temps demander de l’aide au FMI. 

Il ne se passe pas un scandale financier dans le monde sans que le nom de Denis Sassou Nguesso ne soit cité. Un condo de luxe dans un immeuble de luxe, acheté avec l’argent des Congolais, qui viennent à manquer de tout parce que Sassou et son clan ont tout volé. Décidément l’autocrate congolais et son clan ont perdu le sens des réalités. Ils vivent sur une autre planète. En termes moins polis, ça s’appelle: du vrai foutage de gueule.

Jean Claude Itoua.

Lire

Sassou-Nguesso a puisé dans le Trésor congolais pour acheter un appartement à sa petite-fille dans la Trump Tower

L’argent du Congo a-t-il servi à acheter un appartement dans une tour de Donald Trump pour Claudia Sassou-Nguesso?

La figlia del presidente del Congo e quell'appartamento da 7 milioni nella Trump Tower