17
Mar, Sep
4 Nouveaux articles

« Présidentielle » 2021, un piège tendu par Sassou pour éviter les sujets qui fâchent

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Sassou a son agenda. Les vrais opposants devraient avoir le leur et ne pas se laisser enfermer dans un piège tendu par le tyran congolais qui se sert de cette escroquerie légendaire, comme un tremplin pour éviter d’une part  les vrais sujets et d’autre part, pour  donner un semblant de vernis démocratique à son régime autocratique et criminel longtemps décrié et mis sur le ban de la communauté internationale.

Présidentielle 2021, c’est l’agenda de Sassou. Voici ce que nous dit  Marion Madzimba.

Sassou vous oriente sur les enjeux électoraux afin d'esquiver les questions du dialogue et de la libération des prisonniers. Les élections ont toujours été l'occasion de corrompre des " opposants" par des propositions de financements occultes.

La solution ne viendra pas par l'alignement sur son programme. Et puis la situation n'est pas aussi bloquée qu’elle paraît.... Il faut savoir circonscrire les enjeux. Entre préparer des élections que l'on sait perdues d'avance et contraindre le pouvoir à libérer les prisonniers afin de modifier le rapport des forces, ...Que choisissez vous ?Croyez-vous que cette élection sera crédible si les enjeux se cristallisent sur l'emprisonnement des opposants sérieux?

Il s'agit de bien cerner les enjeux et de s'y caler...! Sassou a ses propres enjeux qu' il voudrait nous imposer. En politique, la prise et le contrôle de l'initiative sont des données importantes. Se laisser entraîner par des initiatives prises et contrôlées par l'adversaire est contreproductif. Je pense qu' il faut focaliser les enjeux sur les questions autres qu' électoraux. Juridiquement les élections apparaissent toujours comme des moyens politiques pour reléguer en accessoires les questions qui gênent.

Je vais être brutal avec vous ... Je pense que Sassou s'en fout de l'après 2021! Il n'a besoin de cette élection que pour deux choses :

Rendre irréversible l'impunité sur les détournements et les crimes actuels, et sa succession par son dauphin désigné. Pour y arriver il est prêt à tout ....y compris à dialoguer s'il y est contraint. Et je ne crois pas que face à des gens déterminés, il ait toujours l'avantage de l'initiative.

Il ne faut pas croire ...ou bien laisser croire que malgré tous nos efforts, rien ne bouge C'est faux ! Sinon le pouvoir ne serait pas obligé de gesticuler autant ...Les messages pessimistes ne font que renforcer Sassou. Si l'ANC s'était laissé aller à un tel pessimisme, Mandela serait mort en prison.

Aujourd'hui Sassou est obligé de montrer le côté le plus cynique de son pouvoir. Obligé d’emprisonner même ses propres créatures. N’est- ce pas une avancée? Un pouvoir qui est obligé d'exposer son côté le plus brutal est quand même plus affaibli que celui qui se pare de la démocratie et du débat libre...À présent il s'agit de rendre impossible la démocratie fictive et obliger ce pouvoir à discuter des questions plus cruciales.

Entre 1940 et 1945 Hitler ne voulait pas dialoguer. Le monde libre avait-il cédé à son chantage sous prétexte qu' il paraissait trop fort? Les gens ont lutté pour transformer le rapport des forces. J'ai personnellement perdu mes biens accumulés et ma carrière... Mais je suis disposé à continuer la lutte. À quoi aurait servi tous ces morts et ces sacrifices s'il faut renoncer par lassitude ? Dans tous les cas, même tout seul je continuerai.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS