18
Ven, Aoû
7 Nouveaux articles

Plan d'urgence humanitaire du Pool

politique
Typography

Congo: appel au financement du plan d'urgence humanitaire du Pool

(AFP 19/07/17)

Le gouvernement congolais et les agences de l'ONU ont lancé un appel au financement du plan d'urgence humanitaire conjoint en faveur de 138.000 personnes en détresse dans le département du Pool, replongé dans des violences meurtrières, selon un communiqué parvenu mercredi à l’AFP.

"Le gouvernement de la République du Congo, le Système des Nations Unies et 16 autres partenaires humanitaires lancent un appel de fonds de 23,7 millions de dollars (20,5 millions d'euros, ndlr) pour financer un plan de réponse humanitaire afin de venir en aide à 138.000 personnes", annonce le communiqué.

"Les besoins humanitaires les plus urgents sont liés à la sécurité alimentaire et la nutrition, à l'amélioration des conditions de vie et d'hygiène et à l'accès aux services de santé de base", ajoute le communiqué.

"Il s'agit des personnes vulnérables restées dans les districts du Pool affectés, des personnes déplacées dans les zones affectées et celles ayant trouvé refuge dans les départements voisins ainsi que leurs familles d'accueil", est-il précisé.

Ce plan d'urgence humanitaire concerne les domaines de la santé, la nutrition, la sécurité alimentaire, l'éducation, la protection, les abris, l'eau, l'hygiène et l'assainissement.

D'après une enquête réalisée en mai dernier par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "les taux de malnutrition parmi les enfants déplacés par les violences dans le Pool ont dépassé les seuils d'urgence".

"Le taux de malnutrition aiguë global parmi les enfants déplacés de moins de 5 ans est de 17,3%. Ce taux dépasse le seuil d'urgence de 15% établi par l'OMS", relevait cette enquête.

Région voisine de Brazzaville, la capitale, le Pool a été secoué par une guerre civile entre 1998 et 2003 ayant opposé l'armée et les ex-combattants Ninjas dirigés par Frédéric Bintsamou, alias Pasteur Ntumi.

Il a replongé dans la violence depuis l'élection présidentielle contestée de mars 2016, remportée par le président Denis Sassou Nguesso, 74 ans cette année, qui cumule plus de 30 ans au pouvoir.

Le gouvernement accuse le Pasteur Ntumi et ses éléments de commettre des exactions sur les populations, tandis que les ONG internationales dénoncent "une répression à huis clos".

© AFP. 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS