23
Sam, Sep
4 Nouveaux articles

Sassou démissionne son gouvernement pour cause d'inefficacité

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Confronté à une crise financière, économique et sociale d'une ampleur inédite, Sassou a fait sauter son premier fusible : Clément Mouamba,  qui vient de présenter la démission de son gouvernement. Il n'est d'ailleurs pas dit qu'il ne soit pas reconduit, quand bien même cet homme, surtout connu pour avoir coulé une  banque commerciale ne disposait que de peu de pouvoir, celui-ci étant confisqué par le clan d'Oyo. Pour négocier avec le FMI,   le PCT,  en panne de lumières, devra peut être recourir à la société civile, histoire de sauver encore ce qui peut l'être. 

AFP et Reuters 

Congo Brazzaville : le gouvernement démissionne sur fond de crise économique 

Le gouvernement du Premier ministre congolais Clément Mouamba a démissionné jeudi, moins de quinze jours après la large victoire aux élections législatives du parti du président Denis Sassou Nguesso.

Le Premier ministre congolais Clément Mouamba a présenté la démission de son gouvernement, a indiqué jeudi la présidence de la République à Brazzaville.

Le Premier ministre "a présenté ce mercredi 16 août 2017 la démission du gouvernement au président de la République qui l'a acceptée", indique un communiqué publié par la présidence, moins de quinze jours après la large victoire aux élections législatives du parti du président Denis Sassou Nguesso. Ce dernier n'avait pas caché vouloir un autre gouvernement pour gérer les difficultés économiques "réelles" et "préoccupantes" de son pays en raison de la chute des prix du baril du pétrole, grande ressource du Congo.

Pas de date pour la formation du prochain gouvernement

Comme ses voisins d'Afrique centrale, le pays négocie avec le Fonds monétaire international (FMI) un programme d'aide et de réforme compliqué par la dette de Brazzaville. En effet, le FMI a indiqué fin juillet que le Congo lui avait caché en mars une partie de cette dette, qui s'élève à 117 % du PIB et non 77 % comme précédemment annoncé par les autorités.

L'annonce de la démission du gouvernement est intervenue alors que des opposants tenaient une conférence de presse à Brazzaville. "Il n'y avait pas un gouvernement efficace jusque-là", a réagi auprès de l'AFP Jean Itadi, l'un des responsables du Collectif des partis d'opposition au Congo. "Si nous avions bien géré nos ressources, nous n'en serions pas là". Aucune date n'a été précisée sur la formation du prochain gouvernement.

Avec AFP et Reuters

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS