21
Mar, Nov
7 Nouveaux articles

Mais où est donc passé Christel Nguesso ?

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Certains expliquaient qu’il  aurait été le grand vainqueur des élections législatives et locales (lire sur RFI).

D’autres le voyaient d’ores et déjà nommé dans le nouveau gouvernement Sassou en qualité de Ministre de la Défense. A l’image d’Ali Bongo, il y a quelques années au Gabon, le tout pour préparer au mieux son atterrissage au Palais du peuple, en lieu et place de son père.

Il semble pourtant y avoir eu un couac dans le scénario. Et pour cause. Christel Nguesso, le fils de son père, lequel aurait été aux abonnés absents lors des festivités de l’anniversaire de l’indépendance, est porté  disparu depuis quelques semaines.

Selon certains médias, dont notre confrère " Afrique Education ", il serait aux prises avec les juges du parquet financier à Paris.

Sur la toile, on croit même savoir qu’il aurait été interrogé par lesdits juges et qu’il aurait été, suite à l’audience, placé sous contrôle judiciaire assorti d’un placement sous bracelet électronique. Une forme d’incarcération.

Un avocat congolais de la région parisienne, lequel semble au fait du déroulement de l’interrogatoire du fils héritier par les juges, apporte même les précisions suivantes :

« La boulimie des privilèges indûment acquis par Denis Christel Sassou Nguesso et le sentiment d'impunité ont été contre productifs dans la stratégie de défense adoptée par celui-ci. On ne peut pas présenter au juge un titre de séjour français et se prévaloir des privilèges attachés stricto sensu par la possession d'un passeport diplomatique. Par ailleurs l'obtention d'un titre de séjour de quelque nature qu’il soit nécessite la présentation aux autorités préfectorales d'un passeport ordinaire.

Le sieur Denis Christel Sassou Nguesso a présenté au juge un titre de séjour français donc un passeport ordinaire et un passeport diplomatique. Pour votre gouverne on ne peut pas obtenir un titre de séjour français avec un passeport diplomatique. Ainsi, rien que sur le plan administratif, Denis Christel Sassou Nguesso est apparu lors du débat contradictoire peu crédible ce qui a fragilisé ses garanties de représentation au regard des charges réelles et sérieuses versées au dossier.

Denis Christel Sassou Nguesso lors du débat contradictoire n'a pas pu expliquer les contours de la profession qu'il exerce au Congo Brazzaville du fait que la SNPC apparaît tantôt comme une société unipersonnelle tantôt comme une société d'État.... Les nombreuses comptes de la SNPC ont un caractère hybride donc opaque. A la question de savoir pourquoi la SNPC n'a pas de compte ouvert au trésor public congolais, monsieur Denis Christel Sassou Nguesso est apparu hagard et très abêti. Des sommes astronomiques volées ont servi à l'acquisition des biens meubles et immeubles... Le placement sous contrôle  judiciaire assorti des mesures privatives de liberté du sieur Denis Christel Sassou Nguesso est certainement un prélude à l'ouverture d'une procédure incidente à caractère correctionnelle voire criminelle.

Denis Christel Sassou Nguesso, soucieux de son avenir politique s'est volontaire livré à  la justice française non pas en bon père de famille "puisqu’ au Congo il bénéficie de l'impunité criminelle et délictuelle consacrée par l'article 96 de la constitution", mais plutôt pour en finir et faire échec à l'épée de Damoclès qui pèse sur sa tête, à savoir le mandat d'arrêt international aux conséquences politiques incalculables ».

Diantre ! Il était vraiment temps qu’on ferme la parenthèse Pierre Mabiala, éphémère (mais ô combien bruyant !) ministre de la Justice - démissionné - du Congo...

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS