23
Lun, Oct
5 Nouveaux articles

Kiki serait enfin réaparru au Congo. Il rendra certainement compte à son papa dans quelles conditions il a été placé sous contrôle judiciaire, avec pour principale obligation le versement d’un cautionnement pénal d’un montant 10 millions d’euros, réduit semble-t-il à 2 millions d’euros. Une belle somme, mais des broutilles pour lui.

Le sieur Denis Christel Sassou Nguesso a présenté au juge un titre de séjour français donc un passeport ordinaire et un passeport diplomatique. Or, on ne peut pas obtenir un titre de séjour français avec un passeport diplomatique. Ainsi, rien que sur le plan administratif, Denis Christel Sassou Nguesso est apparu lors du débat contradictoire peu crédible.

Les moyens d’informations et de contrôle du Parlement sur l’action du gouvernement sont : l’interpellation ; la question orale ; la question écrite ; la question d’actualité; l’audition en commission; l’enquête parlementaire; la motion de censure ». Or une seule question d’actualité et une interpellation ont eu lieu en cinq ans pendant la 13e législature. Les questions sensibles ont fait le plus souvent l’objet d’une censure du bureau de l’Assemblée nationale.

A l’heure où l’Arabie saoudite et ses alliés accusent le Qatar de soutien au terrorisme, les congolais, inquiets, s’interrogent : Qatar Charity au Congo dissimulerait-elle une islamisation des congolais vulnérables sous forme de charité venue de Doha ?

Sassou démontre, s'il en était encore besoin, qu'il n'a plus rien à proposer aux Congolais et qu'il est véritablement à court d'idées. Le résultat est une fuite en avant, et le surplace. Au moment où les Angolais se rendent aux urnes pour désigner le successeur d'Eduardo Dos Santos, qui ne se représente pas, si les Congolais voulaient un motif supplémentaire de révolte, histoire de mettre le clan d'Oyo hors d'état de nuire notamment au moyen de grèves massives, le voilà trouvé.

Plus d'articles...