27
Sam, Mai
4 Nouveaux articles

Tout commence donc dans l’après-midi du vendredi 18 mars 1977 lorsque le président est tué à l’Etat-Major de l’armée, son lieu de résidence.  Avant même que l’information ne soit donnée officiellement, la nouvelle de la mort du président se répand comme un feu de paille dans les quartiers de la capitale, bientôt reprise et  confirmée par les média occidentaux.

Le Congo, est, selon le départment d'Etat le pays des atteintes aux droits de l’homme dont la liste est très longue : disparitions forcées, torture, viol, journalistes victimes de violences et de pressions, aide humanitaire et accès aux observateurs et aux journalistes restreints dans le Pool où le pouvoir opére à huis clos... Les américains reconnaissent enfin le travail de JDO et de Ndéngué. Bienvenue au pays de Sassou.

Plus d'articles...