24
Sam, Aoû
8 Nouveaux articles

Ne l'oublions jamais, c'est contraint et forcé que Kabila, après avoir tout fait pour garder le pouvoir, à son grand désespoir, a été conduit vers le fait accompli, celui d'organiser les élections.

Véritable crise ou tempête dans un verre d’eau ? Depuis quelques semaines le parti créé par le Président André Ntsatouabantou Milongo est de nouveau agité par des mouvements divers, où les uns et les autres s‘excommunient mutuellement. Voici notre enquête.

Bien que toutes les causes de ces décès n’aient pas été élucidées, les corps inspectés portent visiblement des marques de torture d’une extrême atrocité (corps couverts de sang, crânes fracassés, peau entaillée, doigts sectionné, corps transpercés, membres inférieurs et supérieurs brisés, brulures grave sur les corps, décoloration de la peau).En dehors de la torture administrée, l’OCDH suspecte l’usage d’autres substances nuisibles.

L’effusion de sang combinée à la dilapidation des deniers publics, sans discontinuer depuis quarante ans, ont fini par faire tomber les masques du régime Sassou.

On pourrait multiplier les exemples des consternantes faiblesses du dossier élaboré par le bureau du procureur, faiblesses qui ont conduit la Cour à autoriser la défense de Laurent Gbagbo à plaider directement l’acquittement. Fatou Bensouda qui, à l’ouverture du procès, mettait « en garde contre les contre-vérités », a fait un tort considérable à la crédibilité de la CPI.

La justice estime avoir déjoué une opération visant à assassiner, sur le sol français, l’opposant congolais Ferdinand Mbaou. Deux anciens agents de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), Daniel Forestier et Bruno Susini, ont été mis en examen.

Plus d'articles...