25
Lun, Sep
6 Nouveaux articles

La France encouragerait-elle une transition au Congo ?

potpourri
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

" En l'absence d'une transparence suffisante pour certifier la crédibilité des résultats, la France encourage les autorités du Congo au respect, au dialogue et au rassemblement de l'ensemble des sensibilités politiques du pays ", dit la France qui appelle clairement à une Transition au Congo.

Lors d'un point de presse au Quai d'Orsay, ce vendredi 22 avril, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères français a répondu à une question sur le Congo.

Q - Quelle est la position de la France sur les conditions dans lesquelles se sont déroulées les élections présidentielles au Congo ?

R - Les conditions d'organisation du scrutin présidentiel au Congo, notamment la coupure des communications pendant l'essentiel des opérations de vote et de dépouillement, ne permettent pas d'en apprécier les résultats officiels.

En l'absence d'une transparence suffisante pour certifier la crédibilité des résultats, la France encourage les autorités du Congo au respect, au dialogue et au rassemblement de l'ensemble des sensibilités politiques du pays.

Commentaire de notre confrère MikiliWeb

Entre les lignes, la France appelle à une transition. « Dans la mesure où monsieur Sassou n’entend que la voix de Paris, laquelle voix a soutenu son référendum constitutionnel, il devra tenir compte de sa recommandation, à savoir un dialogue immédiat qui mettra en place une vraie transition », commente un journaliste étranger présent dans la salle de presse. D’aucuns estiment qu’il est sinon impossible, du moins difficile pour le président autoproclamé de diriger le Congo, tant il est de plus en plus seul. Personne, en fait, ne reconnaît aujourd’hui le Sassou des années 1997-2000, qui faisait taire même les médias européens ; et ça sent la fin.

 

Notre commentaire

Ndengué, Okemba et autres faucons du clan mbochi ne sont bien entendu pas d'accord avec un quelconque partage du pouvoir.

Cependant avec un pétrole de moins en moins cher, l'âge qui avance, des opposants qui s'enhardissent, une opinion internationale qui  refuse désormais de s'accommoder avec la brutalité  et le tempérament voleur et tricheur du personnage, les manoeuvres de diversion dans le Pool ne suffisent plus à cacher la nature foncièrement anachronique, dictatoriale et surtout criminelle du régime. Dès lors, Sassou ne peut plus compter que sur l'intimidation, la naïveté politique et la cupidité de tel ou tel dirigeant de l'opposition pour sauver ce qui peut encore l'être, et rouler tout le monde dans la farine de foufou...

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS