24
Mer, Mai
4 Nouveaux articles

Sainte Edith d'Oyo, priez pour nous, pauvres pêcheurs

musikanda
Typography

L'ambassadeur du Congo auprès du Saint-Siège est un homme en dessous du tout. Ce crétin (par miséricorde, je tairai son nom) mérite l'échafaud. Que dis-je, l'échafaud ? Ce serait trop lui faire honneur. C'est sur un bûcher qu'il mérite de finir son triste passage sur terre malgré la bonté infinie de sa Majesté, l'Immortel Sassou 1er.

14 mars 2015, Edou (Cliquez sur la photo pour agrandir)

Voilà un individu parti de rien et que sa Majesté, dans son insondable bonté, a eu la faiblesse de nommer auprès du Saint-Père où il représente notre immense et beau pays. Sa mission était des plus simples : obtenir du Vatican la béatification de notre chère, très chère Edith, patronne du Congo. Ce n'était qu'une formalité, histoire de nous conformer aux canons de l'Eglise car notre chère, très chère Edith est déjà une Sainte sur sa Terre bénie du Congo depuis ce mémorable 14 mars 2009 où elle nous a quittés pour rejoindre le royaume de Dieu d'où elle veille désormais sur nos âmes.

Qu'a donc fait notre ambassadeur auprès du Saint-Siège six ans après la montée de Sainte Edith au Ciel ? Rien, sinon se tourner les pouces. Notre chère Sainte Edith reste une inconnue au Vatican. C'est en vain que nos mamans pieuses cherchent désespérément son nom sur le calendrier pour lui rendre l'hommage qu'elle mérite le jour de sa fête, célébrée en grandes pompes par toute la cour convoquée à Oyo...

La faillite du crétin censé représenter notre beau pays auprès du Saint-Siège contraint notre estimé confrère et griot à la cour, le père Pigasse, d'agiter l'encensoir une fois l'an pour rappeler au bon peuple qu'il n'a rien à craindre : Sainte Edith d'Oyo veille sur nous, prie pour nous et nous aide à préserver " notre unité." Amen.

Musi Kanda

Notre commentaire

Cherchez l’erreur !

Lu sur le site du pouvoir

Oyo, Congo (CONGOSITE) - " Le président de la République du Benin, Thomas Boni Yayi, est arrivé ce samedi matin à Oyo (localité située à 400km de Brazzaville, au Nord du Congo), en compagnie de son épouse et d’une poignée de membres de son cabinet, pour une visite de travail de 24 heures (… )

[Avec Sassou il devrait]  s’entretenir également sur les questions qui touchent la sous-région, notamment la lutte contre Boko Haram qui touche désormais non seulement les pays du Sahel mais aussi l’Afrique centrale.

[Interrogé par la presse, Thomas Boni Yayi a déclaré] : « Je suis venu saluer la mémoire d'Édith Lucie Bongo Ondimba, précocement arrachée à l'affection des siens. Elle s'était fait connaître par ses œuvres sociales, par l'amour et pour nous qui avons la foi, nous pouvons dire, au regard des valeurs que l'ex-première dame du Gabon portait, qu'elle était habitée par Dieu » ".

Cette « visite de travail » a dû être très éprouvante…

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS