19
Mer, Jui
0 Nouveaux articles

CFCO, acronyme de Chemin de Fer Congo Océan. Une ligne ferroviaire chargée d’histoire, marquée du sceau de la mort de milliers d’Africains, un ouvrage laissé quasiment à l’abandon. Plus jamais entretenu ni modernisé alors que pendant des décennies.

J’ai été choqué, dégouté, pour ne pas dire révolté par les images abjectes montrant l’agression sauvage d’une pauvre femme, j’allais dire d’une pauvre mère, maltraitée par les barbouzes de « l’Empereur », un valet de l’empire colonial et à ce titre chouchou devant l’Eternel de ses maîtres.

Sous des apparences et attributs démocratiques plutôt pervertis, se déploie une sévère et atroce autocratie. Des congolais se prenant pour des êtres supérieurs intouchables agissent, malmènent et pillent le Congo-Brazzaville en totale impunité.

 

Les tchadiens et les africains ne pleureront sans doute pas la disparition de cet authentique dictateur, bourreau des populations du sud de son pays, qui foulait au pied sans complexes les droits de l’Homme. La trace de son long passage au pouvoir sera vite oublié, sauf en ce qui concerne la violation des droits de l'Homme, à l'instar de son mentor Hissein Habré.

A Pointe-Noire, comme à Brazzaville, les robinets asséchés sont devenus des monuments de décoration. Les plus âgés des congolais sont résignés : le dictateur les a eus à l'usure. Les plus jeunes, nés avec les pénuries, croient qu’il s’agit là de la norme. D’où leur surprise quand un compatriote de la diaspora ou un touriste qui arrive à Brazzaville s’en offusque.

Laurent Gbagbo, puisque c'est de lui qu'il s'agit, est rentré triomphalement en Côte d'Ivoire, son cher pays, ce 17 Juin 2021. Ironie de l'histoire, au même  moment, un procureur de la République requérait devant une juridiction française six mois  de prison ferme, dans l'affaire Bygmalion, contre Nicolas Sarkozy, celui-là même qui avait manigancé pour que l'ancien chef d'Etat ivoirien soit traduit devant la CPI...

Ces pseudos élections pour lesquelles nul ne se faisait d’illusion pourraient bien produire un miracle. PAKO, c’est peut-être lui, ce grain de sable qui enraillera toute cette mécanique dictatoriale bien huilée.

Plus d'articles...