24
Mer, Mai
4 Nouveaux articles

Sassou a deux raisons profondes de vouloir s'éterniser au pouvoir. Tous ceux qui l'ont rencontré à Paris au début des années 90 gardent de lui le souvenir d'un homme totalement abattu, déprimé, mal rasé, ruminant et tournant en rond. La perte du pouvoir, une déchéance absolue, était pour lui l'antichambre de la mort, dont il ne parviendra à s'extraire que grâce au projet de putsch fomenté par Elf.