19
Ven, Jan
6 Nouveaux articles

Dans votre discours du 28 novembre à l’université de Ouagadougou, puis dans un courrier officiel que vous m’avez adressé le 13 décembre, vous m’avez proposé de «contribuer aux travaux de réflexion que vous souhaitez engager autour de la langue française et de la Francophonie.»

La branche française de la banque Lazard, dirigée par Matthieu Pigasse, va conseiller le président congolais Denis Sassou-Nguesso, embourbé dans une grave crise financière. Elle rejoint d’autres conseils officieux, parmi lesquels Dominique Strauss-Kahn.

Parfait Kolélas est à Paris voici quelques jours déjà, nous apprend-on. L’homme d’habitude discret et peu prolixe s’est, contrairement à son précédent séjour, montré au grand jour devant un parterre de courtisans triés sur le volet, dans une salle d’un hôtel de la banlieue Nord de Paris. 

Mais, quand bien même les négociations aboutiraient et que le FMI déverserait sa manne financière, la potion sera très amère pour les Congolais, dont il n’est pas d’ailleurs pas dit qu’ils accepteront de l’avaler sans broncher.

Chef de l’opposition. Mais quelle opposition ? Celle de Sassou, ou celle du ventre ? Celle de la traitrise, ou celle des petits calculs politiciens ? Voici encore une connerie grassement payée, inventée par Sassou.

Plus d'articles...