23
Ven, Jui
3 Nouveaux articles

La partie Sud du Département du Pool est le théâtre d’une véritable tragédie humanitaire. Voilà une population qui est ballottée, malmenée, déstabilisée, humiliée, déshonorée, ne sachant «à quel saint se vouer».Beaucoup ont été chassés de leurs villages respectifs, pour se retrouver dans des lieux d’accueil.

Face à cette situation difficile, le clan de Sassou s’emploie à faire diversion. Il entretient ainsi avec son complice Ntumi un climat de guerre dans le Pool. A cet effet, surtout dans les quartiers sud, l’armée du pouvoir a entreposé des sacs de sable sur différents barrages érigés en pleine ville.

"La situation s'est détériorée au point qu'on ne peut plus faire confiance à ce bataillon en raison de son mauvais commandement, de son manque de discipline et de ses déficiences opérationnelles", a encore regretté le général Keita le chef militaire de la Mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca).

"Le Conseil fédéral refuse d’engager le peuple congolais dans une nouvelle forfaiture électorale et décide: pas d’élections (législatives et locales) au Congo sans l'arrêt de la guerre dans le Pool ; pas d’élections au Congo sans libération des prisonniers politiques’’,

Plus d'articles...