18
Lun, Nov
2 Nouveaux articles

Angola-Congo : retour au bercail des soldats pris en otage

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Suite à un accord signé entre les deux parties les militaires angolais se seraient repliés sur leur territoire.

Tout est bien qui finit bien. Les médias brazzavillois pourront maintenant librement raconter par le menu ce qui s’était passé depuis le 13 octobre, à savoir que l’armée angolaise avait opéré une incursion en territoire congolais et pris en otage un contingent des forces armées congolaises (Fac).

Suite à un accord signé entre les deux parties les militaires angolais se seraient repliés sur leur territoire et les soldats congolais ont été ramenés à la maison.

Il reste néanmoins un différend frontalier entre le Congo et l’Angola. Pour le ministre des Affaires étrangères angolais, en stationnant dans leslocalités de Kimongo, Pangui, Iloupaga, Yanza et Ngandambindales soldats angolais se trouvaient sur le territoire de leur pays. Pour lui, ce sont les soldats congolais qui violaient le territoire angolais.

Bizarre et pas claire cette histoire. Quelqu’un aurait-il vendu en catimini ce bout de territoire (qui a toujours été partie intégrante du Congo) aux Angolais et si oui, pourquoi ?