18
Lun, Nov
2 Nouveaux articles

Pétrole dans la Cuvette : une découverte presque trop belle pour être vraie

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

" 980 000 barils par jour est un chiffre complètement bidon (…).C’est une excellente façon d’attirer l’attention sur vous  (…). Je me demande comment cette découverte a pu échapper à de grosses entreprises comme Total (…) Sassou me semble plus faire partie du problème que de la solution ".

Lu sur TV5

Pétrole au Congo : magouilles et compagnies


C’est une découverte presque trop belle pour être vraie. Deux sociétés congolaises ont annoncé la mise au jour de "super gisements" pétrolifères qui multiplieraient par quatre la production congolaise, aujourd'hui en plein marasme. Enquête.

Le Congo est le troisième pays producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne et le sixième d’Afrique. Avec 350 000 barils par jour, il reste un petit producteur dont les stocks semblaient jusqu’à présent s’essouffler.

Une catastrophe pour un pays endetté à 87% de son PIB et à l’économie presque totalement dépendante de la production de l’or noir et des fluctuations de son marché. La mauvaise gestion des finances de l’Etat et la répartition quasi nulle des richesses du pays rendent le Congo plus fragile encore. À Brazzaville, la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

La nouvelle de la découverte des gisements du Delta de la Cuvette arrive donc à un moment charnière pour le président Denis Sassou Nguesso. Ce dernier, à l’image entachée pour avoir dissimulé au Fonds Monétaire International (FMI) une partie de sa dette l'année dernière, doit pourtant pouvoir compter sur ce dernier pour espérer un prêt à minima, restaurer son image économique et attirer à nouveau les investisseurs.

Lire l'article en totalité

 Lire également l'article

 Sassou le 14 août : entre incantation, slogans, voeux pieux et faux espoirs

XXXXXX

Divers

Le Congo parmi les pays les moins connectés à Internet en Afrique

Lu sur RFI

En nombre d’internautes sur la population totale, le Maroc arrive premier dans les statistiques 2017 de la Banque mondiale (62%), avant les Seychelles (59%) et le Cap-Vert (57%). L’Afrique du Sud fait partie, avec Djibouti, Maurice et la Tunisie, de quatre pays situés au 4ème rang (56%), avant le Gabon (50%), l’Algérie (48%) et l’Égypte (45%) (...)

Inversement, les pays les moins connectés d’Afrique et du monde sont Madagascar (10%), la RDC et le Congo (9%), le Liberia, les Comores et le Soudan du Sud (8%), avant le Burundi et le Tchad (6%), la République centrafricaine et la Guinée-Bissau (4%), la Somalie (2%) et l’Erythrée (1%). Les plus faibles niveaux ailleurs dans le monde atteignent 11% en Afghanistan et en Papouasie Nouvelle-Guinée, 12% en Haïti et aux Iles Salomon '(..).

Notre commentaire

Cet état de chose relève d'une politique savamment entretenue. Pour la pérennité du clan au pouvoir, il faut que la population soit sous informée le plus possible.

...