18
Sam, Aoû
4 Nouveaux articles

Au Congo, le régime de Sassou-Nguesso exprime sa toute-puissance répressive

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Lu dans Le Monde (18/5)

Procès d’opposants et arrestations de militants de la société civile se multiplient à Brazzaville, alors que la crise économique nourrit la grogne sociale

Par Christophe Châtelot

En l’espace de dix jours, au Congo, un ancien candidat à la présidentielle a été condamné à vingt ans de prison (un autre qui croupit depuis des mois dans une geôle pourrait connaître le même sort très prochainement), deux procès d’anciens dignitaires du régime (un ministre et un général) se sont ouverts, et 23 jeunes militants d’un mouvement citoyen qui exprimaient pacifiquement leur opposition au président Sassou-Nguesso ont été appréhendés par la police à Brazzaville et à Pointe-Noire, la capitale économique.

Quel lien entre ces affaires ? Est-ce le signe de la fébrilité d’un pouvoir qui ne peut plus éluder la question de la succession de Denis Sassou-Nguesso, 75 ans cette année dont 34 au sommet de l’Etat, ou au contraire l’expression de sa toute-puissance répressive ? Ces procès et arrestations délivrent un double message : « Tenir la rue en diffusant la peur dans la population et intimider les “traîtres” potentiels, ceux qui sont tentés de quitter le navire du pouvoir », résume Trésor Nzila, directeur exécutif de l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH).

Prisonniers politiques

Le tournant date de 2015. « On assiste depuis à une dégradation généralisée des droits humains », ajoute M. Nzila. Cette année-là, Denis Sassou-Nguesso fait modifier la Constitution par un référendum joué d’avance pour lui permettre de se présenter à l’élection présidentielle de l’année suivante. Les manifestations anti-référendum sont réprimées. Sans surprise, le président rempile pour un nouveau mandat en mars 2016, non sans avoir soumis le pays, durant dix jours – avant, pendant et après le vote – à un black-out total des communications téléphoniques et d’Internet, interdisant de fait tout contrôle indépendant du scrutin.

Lire l'article en totalité

Regardez des extraits filmés du "procès " Dabira

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS