27
Jeu, Fév
0 Nouveaux articles

L’habitude des ors de la République est tellement ancrée chez lui et au sein de son clan qu’il n’abandonnera rien sans combattre, les richesses accumulées étant immenses : la ville d’Oyo et son aéroport privé d’Ollombo, sortis des marécages, devenue en quelques années une cité moderne avec gymnase, hôpitaux, hôtels de standing, villas de luxe, qui risque de subir demain, hélas, le sort de Gbadolité, village de Mobutu englouti par la brousse ; ses avions (Falcon, boeing) et hélicoptères ; ses participations dans diverses sociétés au Congo et à l’étranger, les immeubles et palais, bref toute une fortune amassée des années durant sur le dos des Congolais.

Notre pays est entré dans une zone de turbulences et personne ne peut prédire l'avenir La sagesse des anciens, parvenue à nous à travers les proverbes, maximes, contes des centres de conservation du patrimoine traditionnel de la société congolaise que sont le lemba, le tchikoumbi, le twere et le nzobi, peut nous aider à fabriquer de nouveaux logiciels et retrouver nos valeurs perdues.

Christel Nguesso a dû avoir vent du mauvais... vent qui souffle sur sa famille à Paris : la presse du pouvoir révèle que ces derniers jours, il a " offert " 650 ordinateurs portables à l'Université Marien Ngouabi. Une façon de rendre une goutte d'eau du fleuve de pétrodollars volé aux Congolais ou de montrer que dans la famille des Nguesso il y a un bon (lui), des brutes (Willy Nguesso, Edgar Nguesso...) et des méchants (JDO, J.J. Bouya...) ? Ci-dessous donc, les très riches nouvelles d'une de des " brutes " de la famille.

Suite à la défaite des Diables rouges contre les Léopards de RDC le 31 janvier dernier, la permanence de Claudia Sassou-Nguesso, députée et fille de qui vous savez, a été incendiée. Les troubles et pillages ont touché toutes les grandes villes du pays, Ouesso et Impfondo compris. Même à Oyo on déplorererait un blessé grave par balles... L'occasion pour le PCT d'y aller de son communiqué paranoïaque, en voyant le diable ailleurs que dans son propre camp.

Mavoungou Mabio-Zinga, député RDPS : « Lorsque le PCT venait nous présenter l’avant-projet de Constitution de 2002, il nous avait été dit que c’était la meilleure Constitution du monde, qu’elle résumait à la fois le système américain, anglais, italien et français. Depuis quand est-elle devenue mauvaise ? Si en 2002, le RDPS a soutenu le PCT, si, en 2009, je me suis investi moi-même pour la réélection du président Denis Sassou-Nguesso, en 2016, le PCT doit soutenir le candidat du RDPS. Il faut que ça soit clair ». Fermez le ban !

De nos jours où un pape peut s’éclipser (Benoît XVI), un roi s’effacer comme en Espagne, l’Afrique se doit de basculer dans la modernité institutionnelle afin d’amorcer son développement. C’est l’une des exigences de la jeunesse africaine. Mais dans la mesure où les hémicycles de représentation nationale sont truffés des griots et de chantres de la confiscation du pouvoir, quoi de plus surprenant que certaines décisions vitales émanent de la rue ?

On croyait, au milieu de la seconde mi-temps quand les Diables rouges menaient 2-0, que les carottes étaient cuites pour les Léopards, que les Diables rouges avaient fait le plus dur. Erreur ! C’était sans compter avec l’orgueil de nos voisins (l'envie de rendre le fameux Mbata ya bakolo aurait-elle décuplé leurs forces ?) et surtout avec les stars de cette équipe que sont Mbokani, Bolasie et Kebano. A Brazzaville et Pointe-Noire, des violences sont à craindre. La police a déjà pris ses dispositions.

Plus d'articles...